30 novembre 2011

> « RESPONSABLES » ?

 

Voilà, c’est fait : comme nous le pressentions cela a été décidé lors du Conseil communal de ce vendredi 25 novembre 2011 : l’ancienne maison pontière du « Petit Preux » à Saint-Léger sera démolie et reconstruite à l’identique.

Une question était pendante : sur le compte de QUI ces travaux seront-ils réalisés ?

La réponse vient de nous être fournie : aux frais des… « irresponsables » citoyens d’Estaimpuis qui n’ont pas daigné lever le petit doigt pour exiger que les… « responsables » administratifs et politiques en charge de cette maison fassent simplement leur travail !

En particulier, celui pour lequel ils sont rémunérés grassement : entretenir en « bon père de famille » le patrimoine lié au site classé du canal de l’Espierre !

Le « Code » nous dit que chacun est responsable du dommage qu’il a causé, non seulement par son fait, mais encore par sa négligence ou par son imprudence.

La responsabilité étant le devoir de répondre de ses actes, toutes circonstances et conséquences comprises – c’est-à-dire d'en assumer l'énonciation, l'effectuation et, par la suite, la réparation, voire la sanction lorsque « l'obtenu n'est pas l'attendu » – en ce sens, peut-on prétendre que TOUS les zigotos, fonctionnaires, élus politiques concernés par ce dossier, sont des personnes, moralement, administrativement, politiquement « RESPONSABLES » ?

« RESPONSABLES » les ministres successifs ayant eu en charge les Voies hydrauliques ?

« RESPONSABLE » la D.G. des Voies hydrauliques ?

« RESPONSABLES » les fonctionnaires régionaux, locaux des Voies hydrauliques ?

« RESPONSABLE » l’Intercommunale « I.E.G. » ?

« RESPONSABLES » les administrateurs de l’Intercommunale « I.E.G. » ?

« RESPONSABLE » la commune d’Estaimpuis ?

« RESPONSABLES » l'actuel, le précédent bourgmestre d'Estaimpuis, ainsi que l'ensemble des Collèges communaux ?

Enfin, « RESPONSABLES » les Conseillers communaux d’Estaimpuis, majorité, opposition confondus ?

L’Histoire et les « générations futures » apprécieront !

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.