13 avril 2011

> BIODIVERSITÉ PRÉSERVÉE ?

 

La faune et la flore préservées ?

C’est l’excellente question que « AD », un journaliste du quotidien « Nord & Clair » de Mouscron - très copain-copain avec notre député - se posait.

En bas de page huit de son édition du dimanche 27 février, Albert avouait s’être pincé : l’opération de dragage du canal de l’Espierre avait bien démarré ! Plus de 30.000 m3 de sédiments putrides allaient - en effet -  pouvoir être évacués !

Et - avec pertinence - de se poser une autre question débordante de prudence : mais, dans quelles conditions ce fameux dragage allait-il être mené ? La faune et la flore allaient-elles pouvoir être préservées ?

A ce propos - car il vaut son pesant d'or - nous ne pouvons que conseiller de lire et relire l’article ci-dessus cité dans son intégralité. Nous n’en retiendrons - ici - que la conclusion : celle de notre éco-conseiller, le tout dévoué « valet » du « camarade » bourgmestre-député !

« … un élément important : il y a un mètre de chaque côté des berges auquel on ne touchera pas. Cela permettra à la faune de se réfugier et de préserver les frayères pour les poissons, les batraciens et la flore »…

Alors, au vu de la vidéo ci-dessus proposée : jeu des sept erreurs, jeu de massacre ou jeu de dupes magistralement organisé ?

Alors que nombre de solutions alternatives, respectueuses de l’écosystème unique de notre site classé existaient, nos « décideurs » - passés maîtres dans l’art consommé de l’irresponsabilité - ont décidé de la jouer façon aveugle et de foncer tête baissée !

Au vu des dégâts déjà opérés, ce qui semble parfaitement établi - aujourd’hui - c’est qu’au niveau tant du bourgmestre-député, que de son éco-conseiller, que du fameux Albert de « Nord & Clair », on ne s’encombre point de tous ces « petits » détails, de toutes ces subtilités !

 

 

Commentaires

A cet endroit, c'est un égout à ciel ouvert où il ne doit pas y avoir plus de 50 cm d'eau...

Difficile de faire autrement...

Écrit par : pergolese | 13 avril 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.