03 décembre 2010

> PATIENCE ET LONGUEUR DE TEMPS…

 

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage »...

Vu dans « L’Avenir – Le Courrier » du vendredi 26 novembre  dernier : le dragage du canal de l'Espierre est prévu en début d'année 2011, annonce le directeur des voies hydrauliques de Tournai, Marc Hospied, sans cependant pouvoir confirmer une date précise. « Mais pour le printemps, les bateaux devraient pouvoir naviguer sur le canal. C'est vrai qu'il a fallu un certain temps mais la patience mène à tout ».

La patience mène à tout, oui ; l’incompétence non !

Malheureusement, pour le plus grand désespoir du canal de l’Espierre ce guignol est le « responsable » régional des Voies hydrauliques !

 C’est ce triste sire qui - il y a quelques années - avait fait curer le contre-fossé du canal - entre l’écluse de Leers-Nord et celle d’Estaimpuis - en autorisant le déversement des boues polluées sur la berne herbacée bordant le chemin de halage !

Mais, ce que ce bouffon était incapable d’imaginer c’est qu'à la suite de leur ruissellement, des quantités conséquentes de curures s’étaient retrouvées dans le canal !

C’est également ce lamentable charlatan qui le samedi 24 avril 2010, lors des «10èmes Rencontres fluviales » organisées par l’association « Escaut sans frontières» avait présomptueusement annoncé le dragage  pour le… 19 juin !

Enfin - si l'on peut dire - c'est toujours au même personnage que l'on doit imputer - en grande partie - la responsabilité du scandaleux état de délabrement de nos trois maisons-pontières - situées à Saint-Léger - dont celle du « Petit-Preux », particulièrement en ruines, la pauvre !   

A ce sujet, l’expérience nous aura démontré - malheureusement et de façon irréfragable - que le ministre Daerden, le député-bourgmestre Senesael et le directeur Hospied ne sont - finalement, à nos yeux - que de pitoyables et funestes foutriquets !

 

 

 

 

 

13:48 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Canal de l'Espierre » | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |

Commentaires

Libre à vous de critiquer Monsieur Hospied et à travers lui , l'administration. Mais le vocabulaire employé pour ce faire n'est ,somme toute, que le reflet de votre petitesse d'esprit!
PS: je me permets de vous conseiller quelques ouvrages de Monsieur Jean de La Fontaine.

Écrit par : pauwelyn philippe | 14 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Réponse destinée au commentaire ci-dessus.

C'est vrai que les "Voies Hydrauliques", Direction de Tournai dont dépendent les agents très, très « compétents » ayant en charge la gestion du canal de l’Espierre sont très, très bien placés pour nous parler de « petitesse d’esprit » !

Incroyable mais vrai !

Ces pathétiques guignols qui - pendant des années, au mépris le plus complet, entier, total de la législation wallonne en la matière - ont pulvérisé impunément des litres et des litres d’herbicides le long du site classé et protégé du canal de l’Espierre, ils viennent - aujourd’hui - nous conseiller et nous donner des leçons !

On aura vraiment tout vu !

Ces rigolos - grassement rémunérés par le contribuable - ont tout de même une chance incroyable : encore heureux - pour eux et leur portefeuille - que la grande majorité de nos politiciens sont des couards timorés !

Sans quoi, c’est à tous ces irresponsables, incapables des "Voies Hydrauliques" qu’il faudrait faire payer, rembourser avec leurs propres deniers TOUTES les négligences scandaleuses dont ils se sont rendus coupables depuis de trop nombreuses années (maison éclusière d’Estaimpuis, maisons pontières de Saint-Léger, entre autres, on en passe et des meilleures) !

Oui, nous persistons et signons : de pitoyables et funestes foutriquets !

Écrit par : Luis Güell-Jornet | 16 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

De guerre lasse et pour plus de pédagogie, je vais m'abaisser un instant à votre niveau! Désolé de vous avoir offensé Sir Luis Güell; je voulais naïvement vous éviter de devenir plus con que vous ne l'êtes et de partir sur orbite! Et là, vous allez nous manquer. Vous avez tout du crocodile: une grande gueule et de petites pattes! A part médire, vous faites quoi comme métier, chômeur peux être?

Écrit par : pauwelyn philippe | 16 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Bon sur la forme chacun fait ce qu’il veut mais le fond du problème (parcequ’il y a un sacré problème)est bien là! Alors je note que si Luis emploi des termes vifs au moins il développe le raisonnement et s’appui sur des exemple que nous savons tous qui nous intéressons au canal qu’ils sont vrais (je suis passé hier au Petit preux et je peux vous dire que les anciens propriétaires les voies hydrauliques n’ont pas de quoi être fiers). C’est vrai que ces maisons pontières sont un exemple significatif de leur mauvaise gestion (si on peut appeller ça gerer)de ces messieurs c’est indiscutable et inexcusable. Je me rappelle également l’emploi d’herbicides par le fils de l’ancien éclusier de Leers (en mai de l’année dernière si je ne m’abuse)cet agent n’y a pas été de main morte dans les doses et toute était brûlé de leers jusqu’à au moins le pont d’Estaimpuis ça c’est quand même révoltant surtout qu’Estaimpuis était déjà en plan communal de la nature.Bon on en vient à ce pawlijn philippe là qui lui se contente de le prendre de très haut et d’insulter l’ami Luis et à traverslui tous ceux qu’on s’est quand même bien battus pour que ce canal soie réhabilité faut pas l’oublié. Et quel est le raisonnement de ce monsieur…Ben je suis désolé y’en a pas ;qu’est ce qu’il répond sur les herbicides, rien ; qu’est ce qu’il dit pour se défendre au sujet des maisons pontières:absolument rien! Rien qu’un discour hautain et fermé basé sur l’insulte de cour de recréation… c’est triste et décevant parce que au moins on aurait pu s’informer pour quelles raisons il y a eu tant de laisser aller de leur part. Voilà mon point de vue sans aucune arrière pensée de polémique.

Écrit par : Patrick | 17 décembre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.