07 janvier 2010

> Quatre mois après...

............................................................................................................................................ Les « maisons pontières » situées sur le parcours du canal de l’Espierre - à Saint-Léger - se meurent. Ce n’est pas nouveau ! Mais l’état de la maison du « Petit-Preux » est de plus en plus dramatique. Pourtant, à plusieurs reprises - depuis plusieurs années - nous avons attiré l’attention des autorités communales d’Estaimpuis à son sujet. Spécialement interpellé par nos soins - lors de la réunion publique du 9 septembre dernier - le bourgmestre avait formellement promis de s'en occuper... Sans succès. Récemment, un petit rayon de soleil semblait pointer à l’horizon : en effet, lors du Conseil communal du 29 octobre dernier, les conseillers décidaient à l’unanimité d’acheter les trois maisons de Saint Léger ! Malheureusement, depuis cette date (malgré l’intervention d’un conseiller « écologiste » et une nouvelle promesse du bourgmestre), rien n’a été entrepris pour replacer les tuiles manquantes en toiture afin de protéger ce patrimoine des fortes précipitations de pluie et de neige que nous avons subi ! Agirait-il de la sorte - le député - s’il s’agissait de son toit personnel qui était dépourvu d’une cinquantaine de tuiles ? Pfff... P.S. Un courrier - avec copie au ministre wallon du patrimoine, M. Benoît LUTGEN - vient d’être adressé au Collège communal d’Estaimpuis lui rappelant ses devoirs.

01:16 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Canal de l'Espierre » | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.