04 décembre 2009

> Dans la série, « il vaut mieux tard que jamais »... Acte II


... ............................................................................................................................................ Les « maisons pontières » situées sur le parcours du canal de l’Espierre - à Saint-Léger - se meurent. Ce n’est pas nouveau ! Mais l’état de la maison du « Petit-Preux » est particulièrement dramatique, car il s’agit - au sens propre du terme - d’une véritable agonie. Pourtant, à plusieurs reprises, depuis plusieurs années, nous avons attiré l’attention des autorités communales d’Estaimpuis à ce propos. Sans succès. Récemment, pourtant un petit rayon de soleil semblait pointer à l’horizon : en effet, lors du Conseil communal du 29 octobre dernier, les conseillers décidaient à l’unanimité d’acheter les trois maisons en question ! Malheureusement, depuis cette date (malgré l’intervention des conseillers « écologistes » et la promesse du bourgmestre), rien n’a été entrepris pour replacer les tuiles manquantes en toiture, afin de protéger ce morceau de notre patrimoine commun des fortes pluies que nous connaissons depuis quelques jours ! Procéderaient-ils de la sorte - nos « camarades » décideurs communaux - si, en l’occurrence, il s’agissait de leur patrimoine personnel ? Pfff... Une réunion avait bien été convoquée pour le jeudi 19 novembre, à l'Administration communale de Leers-Nord. Malheureusement, elle fut différée - unilatéralement, par le bourgmestre - fin novembre et, dans la foulée, « reportée à une date ultérieure et non encore définie » ! Encore heureux - chers amis - que la patience rend parfois tolérable ce qu'on ne peut empêcher ! N.D.L.R. « Diapo » réalisé avec les photos exclusives cédées gracieusement par M. Michel Rys, le « photographe aérien » de Dottignies < http://vueduciel.skynetblogs.be >

12:10 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Canal de l'Espierre » | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.