10 novembre 2009

> Canal de l'Espierre: et le rêve devint cauchemar...


... ............................................................................................................................................ Voilà, c’est fait et c'est confirmé ! Comme nous l’annoncions en exclusivité régionale (sorry pour le « Courrier », la « DH » & « Nord Eclair), le député mouscronnois Luc Tiberghien a bien posé sa « question parlementaire » au ministre des Travaux publics, Benoit Lutgen, à propos du dragage du canal de l’Espierre. Nous savons maintenant - hélas ! trois fois hélas ! - que les travaux n’ont pas été entrepris par la Région wallonne dans les délais impartis et, de ce fait, se trouvent bloqués ! Nous profitons de l'occasion pour renouveler nos plus vifs remerciements aux « camarades-clowns » Daerden & Senesael pour leur si précieuse compétence à propos de ce dossier ! Le député Luc Tiberghien a interrogé le ministre afin de savoir si la Région wallonne a l’intention de renoncer au dragage du canal et d’empêcher - ce faisant - la clôture du projet « Blue Links ». Il a également profité de l’occasion pour demander au ministre - dans le cas où le dragage s’opérerait tout de même, courant de l’année 2010 - si les sédiments seraient déposés au « Centre de regroupement » de Mortagne, vu qu’il est désormais impossible de les entreposer sur le site « PCUK » à Wattrelos-France. Enfin, le député mouscronnois a souhaité être informé s’il était exact que - du fait de cette « nouvelle donne » - le coût de l’opération pour la Région wallonne passerait de 600.000€ à... 3.000.000€ ? Inutile de préciser que nous attendons impatiemment les réponses du ministre !

13:20 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Actualité » | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.