22 août 2009

> Canal de l’Espierre : la fin d’un « calvaire » ?

............................................................................................................................................ Qui ne connaît le riez « Delbecq, » de sinistre mémoire ? Ce cours d’eau - considéré comme un collecteur à ciel ouvert, par nos cousins français - est un des affluents de la rive droite de l'ancien cours du ruisseau de l’Espierre. Il « serpente » au cœur d’un bassin hydrographique de plus de 950 ha, allant d’Hem (F) à Leers-Nord (B) en passant par Lannoy, Toufflers, Lys-Lez-Lannoy et Leers-France. Il charrie - principalement - les effluents très pollués du « Zoning industriel » de Roubaix-Est, situé à Leers-France ! Pour le détail, se reporter à notre « post » du 2.10.2008. Dans ce dernier, nous informions que pour limiter sensiblement ces déversements, « L.M.C.U. », Lille métropole communauté urbaine, avait jugé indispensable de procéder à la construction d'un « bassin de stockage » des premiers flux pollués de « temps de pluie », d’une capacité de 4.500 m3, représentant un investissement de 4.365.400 € T.T.C. ! Ces eaux provisoirement stockées, fortement chargées en polluants divers, seraient ensuite évacuées, par la « station de refoulement » de Leers-France, vers la « nouvelle » station d'épuration de Grimonpont. La construction de ce « bassin » - au lieu-dit le « Petit-Tourcoing », à Leers-France, près de la « station de relèvement » existante - en est au stade ultime de finalisation. Il est à noter que ces travaux ont été décidés par « L.M.C.U. », en février 2006, alors que le « légendaire » Pierre Mauroy présidait encore cette illustre assemblée. À noter que « l’appel d’offre » a été lancé en avril 2007, que les travaux ont été initiés en mai 2008 et que... l’inauguration serait prévue à la rentrée (septembre ? octobre ?) ! Gageons que grâce à cette amélioration indispensable, relativement au sous-bassin hydrographique du riez Delbecq - réclamée à corps et à cris par feu l’association « Les Amis du canal de l’Espierre » (avec le dépôt de plusieurs plaintes, dont deux auprès des instances européennes) au cours des années « 90 » - le canal de l’Espierre et, principalement sa faune, ne connaîtront plus ses agressions désastreuses. Tout bénéfice pour la qualité, l’esthétique du site classé au patrimoine wallon, ainsi que pour notre qualité de vie, à nous, Estaimpuisiens (surtout, celle des habitants de Saint-Léger !) et celle - bien sûr - des futurs touristes et autres « plaisanciers » !

09:53 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Canal de l'Espierre » | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.