11 mai 2009

> Deux « Canadiennes » à Leers-Nord !

............................................................................................................................................ Un peu de douceur, de bonheur dans ce monde de dupes, de brutes... Dernièrement, au cours d’une de nos balades matinales, nous avons croisé le chemin aquatique d’un superbe couple de « Branta canadensis » très sympathique. Pour les « nuls » que nous sommes, ces charmantes et fines têtes « brunes » sont plus communément désignées sous le vocable de « Bernaches du Canada ». Ce matin-là, en provenance du pays de Leers-France, notre couple « explorait » le bief supérieur du canal de l’Espierre - à Leers-Nord - en se dirigeant placidement vers l’écluse. Pas farouches pour deux sous, nos « Bernaches » se sont prêtées bien volontiers à la petite « séance photos » que nous leur avons proposée. Nos deux « Canadiennes » en vadrouille on posé en toute simplicité, sans chichis. Très « professionnelles » cependant : en choisissant les poses qui les mettaient le plus en valeur et prêtant - toujours - le meilleur profil à l’objectif ! De vraies « petites vedettes », quoi ! Un vrai régal : quelques instants de bonheur pur, concentré, intégral... Cette espèce d’oies est originaire d'Amérique du Nord et a été « introduite » en Europe au XVIIIe siècle. La « Bernache du Canada » est très bruyante, spécialement en vol. Elle peut émettre au moins dix cris différents. Généralement « sédentaires », elles habitent les zones humides, les zones herbeuses pas très loin des plans d’eau. Lors des migrations occasionnelles, elles volent en grands groupes en forme de « V ». Elles nichent sur le sol, près de l'eau et couvent une fois par année. La femelle dépose de 4 à 8 oeufs de couleur blanche. L'incubation, assurée par la femelle - tandis que le mâle défend âprement le territoire - dure de 23 à 30 jours environ. Le régime de la « Bernache du Canada » est végétarien : elle se nourrit principalement d'une grande variété d'herbes, de plantes aquatiques, de graines de céréales, de graminées et de baies. Ah oui ! Fidèles aux traditions qui nous guident, nous avons décidé de les baptiser : « Hilde » & « Mathilde » ! Bienvenue donc et longue vie à nos deux sémillantes « Canadiennes » !

10:51 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Faune » | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.