06 mai 2009

> Le bourgmestre d’Estaimpuis ? Négligent, incompétent !

............................................................................................................................................ Estaimpuis, lauréate 2009 des « P.C.D.N. », Plan communal de développement de la Nature ! Pfff... Pendant que le bourgmestre d'Estaimpuis paraphrasait un certain Albert Einstein (s'il n'y avait plus d'abeilles...), lors de l'inauguration du premier « Marché des saveurs et de la nature », à Saint-Léger, certains abrutis pulvérisaient des litres et des litres de pesticides le long du site classé du canal de l'Espierre (les effets d'herbicide sont visibles jusque sur la végétation au bord de l'eau...). Curieuse façon de sauvegarder la « diversité biologique » et de promouvoir le « tourisme vert », non ? C’est ce qu’en substance nous avons pensé, dit, écrit, adressé à... l’autoproclamé « plus grand défenseur du canal de l’Espierre et de la nature de l’entité d’Estaimpuis » ! Le seul et unique qui détienne la vérité par... « l’écologie socialiste à visage humain », le bourgmestre-député d’Estaimpuis, him-self ! Ce à quoi notre député en campagne répond que : « la commune n'est en rien responsable des actes repris dans notre courrier et qu’il vient d'adresser une « bafouille » au S.P.W. (anciennement « M.E.T.» - Voies hydrauliques), afin de les interpeller sur cet état de fait ». Ce à quoi nous avons - immédiatement - répliqué... « que le bourgmestre d'Estaimpuis pouvait interpeller tous les « Services publics de Wallonie » qu'il voulait, le mal était fait et - malheureusement - « bien » fait ! Il fallait prévenir, informer, agir avant ! Une nouvelle fois, le bourgmestre d'Estaimpuis a démontré qu'il était incapable de protéger le milieu naturel comme les citoyens estaimpuisiens - entre autres - des nombreux vols, cambriolages, effractions et autres exactions perpétrées actuellement, depuis des mois et des semaines sur le territoire de sa commune ! De la même manière désastreuse, il a confirmé (malgré le « P.C.D.N. », malgré le « C.A.P.E. », malgré ses « compétences » communales, relatives à « l'environnement », ainsi qu'au « développement de la nature ») son incapacité à protéger les écosystèmes, la « diversité biologique » installés au sein du territoire de sa commune ! Par son insouciance, sa négligence, son incompétence, le bourgmestre d'Estaimpuis est bien responsable des actes et conséquences dénoncés avec justesse et dont l’on peut mesurer l’étendue considérable en visionnant le « diaporama » ci-dessus ! Qu'il se le dise !

15:42 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Canal de l'Espierre » | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.