25 avril 2009

> La « parabole » du pêcheur Leersois...

............................................................................................................................................ En saison, Albert voit chaque matin se lever sur l'Espierre : toujours là de bonne heure, notre vieux... « taquineur ». Pour lui, la pêche c'est du sérieux, ce n’est pas un jeu d'amateur ! Ouvrant sa besace, savamment, sourcils froncés, il trie avec soin plombs et hameçons de qualité. Le choix du lieu - dit-il - est aussi une affaire de spécialiste. Autant le dire, presque un travail de botaniste ! Puis, lentement, il lève au ciel un doigt mouillé de salive, avant de prendre une décision définitive. En palpant et humant la direction du vent, il s’inquiète à peine des légers courants... Alors, sûr de lui, il s'installe et déplie sa canne, tandis qu’au loin quelques « Colvert » bruyamment cancanent. Sa main rugueuse, posée sur l'épuisette, l'oeil rivé sur le flotteur, il fredonne un petit air de musette et... sourit de bonheur ! Oui - à Leers-Nord - quand les « pédalos » sont au repos, le pêcheur jouit au bord de l’eau !

15:46 Écrit par Luis Güell-Jornet dans « Actualité » | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.